Les enjeux de la cigarette électronique

Qu’elle soit jetable ou rechargeable, la cigarette électronique pas cher connait de plus en plus de succès. Un marché si prometteur qui étale aujourd’hui des centaines de modèles, des plus basiques au plus sophistiquées et modernes.
Bien qu’elles soient différentes d’apparence ou d’aspect, les cigarettes électroniques mises en vente ont un point commun. En effet, elles sont presque toutes fabriquées en Chine et ne brûlent pas de tabac.

Ce qu’on brûle lorsqu’on vape c’est un e-liquide. Il s’agit d’un mélange de glycérine végétale et/ou de propylène glycol. A ce mélange, on peut ajouter un arôme ou une saveur ainsi que de la nicotine, éventuellement.

Le vapoteur aspire, ainsi, une vapeur produite lorsque le liquide placé dans la cigarette électronique chauffe.
C’est de cette vapeur qu’est né le vocabulaire entourant l’e-cigarette (la vapoteuse), son utilisateur (le vapoteur) et son utilisation ou consommation (le vapotage).

Cigarette électronique pas cher : Un dispositif de plus en plus populaire :

Même si, pratiquement, il s’agit toujours d’un tout petit marché, le marché de la cigarette électronique ne cesse de croître à grande vitesse. D’ailleurs, les nouveaux termes en rapport avec l’e-cigarette, tels que « vapotage », « vapoter » ou encore « vapoteur » ont fait leur entrée dans les éditions de 2015 des dictionnaires.

Bien que les premiers magasins de cigarettes électroniques n’ont été ouverts qu’il y a quelques années, aujourd’hui, on en trouve un peu partout en France. Sans parler des sites web de vente en ligne d’e-cigarettes, présents en centaines.

À l’échelle mondiale, on a enregistré plus de 3,5 milliards de dollars US de chiffre d’affaires en 2013. Et en 2030, ce chiffre dépassera les 51 milliards, d’après Euromonitor International.

La cigarette électronique pas cher est-elle sure ?

Selon les différentes études scientifiques élaborées, il est vérifié que la cigarette électronique est largement moins dangereuse que le tabac. Pas seulement pour vous mais aussi pour votre entourage.
En effet, contrairement à la cigarette traditionnelle, l’e-cigarette ne requiert aucune combustion. Aucun produit toxique n’est produit. On ne risque donc pas d’aspirer du goudron ou le monoxyde de carbone.

Il est cependant certain que les cigarettes électroniques ne sont pas toutes parfaitement sécuritaires.
Pour commencer, il est difficile de connaître les effets à long terme de ces dispositifs vu qu’ils n’ont vu le jour qu’il y a quelques années. De plus, il n’existe jusqu’à ce jour, aucune norme précise encadrant la fabrication des cigarettes électronique. La qualité varie, ainsi, d’un modèle à l’autre.

Parfois, on peut trouver dans certains modèles des matériaux qui deviennent toxiques lorsqu’ils sont chauffés, même si en bien moindre quantité que le tabac.

Il est également possible, lorsqu’on utilise une cigarette électronique bas de gamme, de tomber sur une pile qui fait défaut, entraînant une explosion.

Concernant les liquides qu’on utilise, appelés e-liquides, ils peuvent aussi être dangereux si mal choisis. En effet, leur composition n’est pas très bien contrôlée. D’ailleurs, certains affichent sur leurs étiquettes l’expression « sans nicotine » alors qu’ils en contiennent. Il est donc plus judicieux de toujours faire confiance aux marques reconnues et fiables lors des achats.

L’e-cigarette aide certains dans leur bataille contre le tabac

D’après les recherches et études menées, la plus part des vapoteurs (fumeurs de cigarette électronique) choisissent d’adopter l’e-cigarette pour les aider à arrêter de fumer du tabac.
On ne sait toujours pas à quel point ils y arrivent à long terme, mais à court et moyen terme, les études ont démontré que par exemple en France, plus de 700 000 personnes ont réussi leur sevrage jusqu’à la fin de l’année 2019 (des statistiques plus nouvelles ne sont pas encore disponibles).

De plus, même sur les forums de discussion, des centaines de vapoteurs jurent que la cigarette électronique les a aidés à se débarrasser au moins partiellement du tabac.

En effet, comme vous le savez sûrement déjà, l’avantage avec la cigarette électronique est qu’il est tout à fait possible de choisir en avance le taux de nicotine à ajouter, et pouvoir par conséquent, le diminuer petit à petit jusqu’au sevrage complet.

Aussi, certains médecins recommandent désormais cet appareil aux gros fumeurs qui souhaitent cesser de fumer, mais en sont incapables.

La cigarette électronique demeure ainsi beaucoup plus efficace que les patchs ou autres dispositifs, puisqu’elle permet de préserver les habitudes du fumeur, même les plus banales d’entre elles.

Le vapotage : Désormais une culture !

Bien que la plus part des fumeurs de cigarettes électroniques sont des anciens fumeurs de tabac qui veulent arrêter de fumer, certains ont fait ce choix par plaisir.

Et pour preuve, on entend souvent parler de nos jours d’événement organisés spécialement autour de la vape, tels que les vape-meets, les soirées où vapoteurs et vendeurs de cigarettes électronique se rencontrent et échangent leur savoir-faire, ou encore montrent les modifications apportées à leurs appareils…

En résumer, il faut reconnaitre que fumer une e-cigarette est devenue une mode, à laquelle même les stars les plus connues à l’échelle internationale succombent.

Cigarette électronique pas cher: Un gadget attirant pour les jeunes

Bien qu’elles soient très utiles pour le sevrage contre le tabac, et bien moins dangereuses que ce dernier, les cigarettes électroniques reste plus dangereuse que de respirer de l’air pur !

Cependant, on remarque de plus en plus de jeunes filles et garçons s’y mettre. Pas uniquement dans les rangs des étudiants mais aussi des élèves du lycée.

C’est en grande partie à cause des fabricants qui choisissent, notamment pour le e-liquide en vente, des arômes ressemblant de près aux goûts des petits cigares aromatisés.

Il faut noter qu’il existerait plus de 7000 arômes pour les cigarettes électroniques, dont gâteau au fromage, bonbons tous genres, cookies ou encore chocolat crémeux.

 

(7)